EssonneLa Triple, bière artisanale de la brasserie La Bouledogue

La Triple, bière artisanale de la brasserie La Bouledogue
Bénéficiez de 3 verres de dégustation à la brasserie La Bouledogue avec votre pass Destination Bière Art !

La Triple : un coin de Belgique en Essonne

« Triple » comme trois brasseurs pour une seule Bouledogue ! Hubert et Nicolas ont récemment accueilli Julien, un jeune brasseur talentueux et rock’n’roll qui colle parfaitement à la patte (wouf wouf) de la brasserie. Depuis sa création, le niveau et la réputation de la brasserie de Villebon-sur-Yvette ne font que monter dans le cœur des buveurs de bières artisanales de France et de Navarre grâce à une gamme sobre et originale à la fois. Leur Triple ne devrait pas déroger à la règle : verdict imminent !

Alcool : 8%
Site officiel : labouledogue.fr
Facebook : facebook.com/labouledogue

BartAvis

Les gaillards n’en sont pas à leur coup d’essai en matière de bière triple. On se souvient d’une collab’ très réussie avec la brasserie Mappinness qui s’inscrivait dans le plus pur style des bières belges. Cette bière éphémère a donné visiblement des idées à nos trois compères qui ont décidé d’avoir leur propre référence de manière pérenne.

La Triple, bière artisanale de la brasserie La Bouledogue

La Bouledogue Triple : du corps mais pas trop de sucre

On trouve ici tous les ingrédients qui font le succès de ce style incontournable. Tout d’abord, une belle robe cuivrée qui emplit le verre, coiffée d’une belle mousse persistante à souhait. La pétillance est bien au rendez-vous, mais sans exagération ce qui convient bien à ce style de bière. Au nez, la banane et les céréales vous emplissent les narines… Très agréable. Première gorgée : des notes de fruits confiturés apparaissent, mais aussi de caramel ce qui donne à cette bière à la fois son goût et sa texture assez dense. C’est donc une belle réussite, d’autant plus que cette triple n’est pas trop sucrée. Le sucre est présent comme l’exige le standard mais sans pour autant en faire une bière « dessert ». C’est donc, une nouvelle fois, une réussite car la « Triple » de la Bouledogue réussit à se distinguer tout en préservant un classicisme attendu des consommateurs.

Qu’est ce qu’on mange ?

Belgique un jour, Belgique toujours, je ne vous conseillerai pas de manger des sushis avec cette triple mais plutôt du bon et du lourd : un Welsh ou une carbonnade flamande (préparée avec la même bière soyons fou) vous permettront de donner à votre Triple et à vos mets un mariage gustatif qui ne manquera pas de chien ! Santé !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.